Comment avez-vous abîmé vos cheveux ?


Perte de volume, pointes fourchues, cheveux ternes et/ou cassants ? Le constat est bel et bien là, vos cheveux sont abîmés. Il est temps maintenant de faire le point en vous demandant ce qui a bien pu abîmé vos cheveux. Quel(s) geste(s) a/ont vraiment fait souffrir votre chevelure ? 

Les raisons d’un cheveu abîmé sont nombreuses :

  • la chaleur : vous avez peut-être usé et abusé du fer à lisser ou des brushings et vous avez maintenant les cheveux brûlés et fourchus ?
  • la coloration/décoloration : les molécules contenues dans les colorations chimiques ouvrent les écailles de votre cheveu et altèrent sa structure pour le rendre sec et plus poreux.
  • les traitements chimiques tels que le défrisage ou la permanente : ces procédés peuvent casser votre cheveux, déshydrater votre cuir chevelu et peuvent aller jusqu’à vous causer des plaies à ce niveau.
  • le soleil : à forte dose, il peut brûler vos cheveux, ses rayons uv peuvent pénétrer la couche protectrice du cheveu et produire des radicaux libres qui sont néfastes à la santé des cheveux. 
  • la pollution : elle peut créer un excès de sébum et ternir vos cheveux. 
  • le chlore : si vous allez souvent à la piscine, c’est peut-être le coupable, en effet, il fait disparaître votre sébum et assèche vos cheveux.
  • une routine capillaire non adaptée : un shampoing trop agressif, des soins trop rares ou un peigne non adapté par exemple

Les points ci-dessus sont les principaux ennemis de vos cheveux, mais parfois vos cheveux s’abîment sans que vous les maltraitiez de la sorte… Il se peut que vos cheveux soient abimés tout simplement parce que votre structure capillaire ne permet pas au sébum de glisser, c’est le cas si vous avez les cheveux bouclés, frisés ou crépus. C’est également le cas si votre cheveu est de nature très poreuse et qu’il absorbe tous les soins de manière trop rapide.

Comment éviter d’aggraver la situation ?

Vous savez peut-être maintenant pourquoi vos cheveux sont abîmés. Evidemment, la première chose si vous voulez arrêter de les abîmer, c’est de vous éloigner immédiatement de la source de vos problèmes capillaires. Si vous ne pouvez pas arrêter complètement, évitez au maximum ce mauvais traitement.

Concernant votre routine capillaire, il est préférable d’espacer les shampoings et d’utiliser un shampoing doux en évitant de préférence les sulfates.

Avant de vous coucher ou de vous exposer à des sources de souffrance capillaire (chlore, soleil, pollution), il est préférable de protéger vos cheveux avec des coiffures protectrices et/ou un bonnet en satin. 

Lorsque vous démêlez vos cheveux, préférez l’utilisation d’accessoires en matière naturelle (bois, corne, poils) qui les abîmeront moins.

Bien entendu, vous pouvez repartir sur de bonnes bases en adoptant une alimentation plus équilibrée, sans oublier de boire suffisamment. Les compléments alimentaires vous aideront également à garantir une pousse plus saine et plus forte à l’avenir.

Comment réparer les dommages déjà faits ?

Malheureusement pour celles et ceux qui y sont réfractaires, vous allez en priorité devoir couper vos fourches et un maximum de matière abîmée.

Ensuite, si vous voulez être sûrs de vous débarrasser de tous les mauvais traitements chimiques qui ont laissé des séquelles sur votre chevelure, un petit bain clarifiant à base de bicarbonate de soude ou un gommage pour les cheveux fait maison vous fera le plus grand bien. Le but étant de repartir sur de bonnes bases avec un cheveu réellement à nu. 

C’est à ce moment que les soins peuvent entrer en jeu. Vous pouvez tout donner en terme de soins nourrissants comme les masques et les bains d’huile (soins à base de karité par exemple). Evidemment, n’oubliez pas l’hydratation, avec des produits à base d’aloe vera par exemple. Les soins à base de kératine seront également les bienvenus sur votre chevelure abîmée. 

Derniers petits conseils : Nous vous recommandons de finir vos rinçages à l’eau froide. Enfin, la patience est votre meilleure alliée car le mieux reste encore de prendre soin des nouveaux cheveux qui poussent et de les protéger. Il faut donc notamment jouer sur la stimulation de la pousse en réalisant, par exemple, des massages du cuir chevelu, pendant plusieurs minutes, régulièrement.

Ecrit par admin